Photo Philippe et Chantal
Me contacter par Mél

compteur

Un tour au sud du Pérou


Une inutile randonnée en montagne

coeur rougecoeur griscoeur griscoeur griscoeur gris

fleche gauche Page précédentefleche gauche Page principalefleche droite Page suivantefleche droite

Tirawa a choisi de se distinguer de ses confrères en sélectionnant un parcours en montagne hors du sentier de l'Inca, beaucoup trop fréquenté et sale à son avis (le sentier de l'Inca, très connu, se déroule sur 4 jours et se termine au Machu Picchu). Ce circuit plus original devait, selon Tirawa, nous offrir de belles vues et une approche différente des andes. Ce ne fut pas le cas, cette randonnée a en fait été très décevante.
Avant de partir, je m'étais inquiété des conséquences météo de l'effet El Nino notamment pour cette partie du voyage en altitude. Tirawa a grandement minimisé ces effets météo en évoquant surtout le côté équatorial de la vallée sacrée après passage du col. Il est vrai que nous avons passé un col (pas celui prévu) dans la neige, sans que cela nous pose de grosses difficultés.
Cette randonnée n'avait pas un grand intérêt et se déroulait principalement dans les alpages ou dans des fonds de vallée encaissée. C'est propre, il n'y a pas grand monde, il n'y a pas grand chose à voir, pas de raison de traverser l'atlantique pour ça !
Même si le sentier de l'Incas est très fréquenté, pas très propre (poubelles dans les torrents ?), cher à cause du droit d'entrée, des porteurs, parcourez le, il y a certainement beaucoup plus de choses à voir sur les sommets environnants, sur les ruines que ce que nous avons rencontré !
Ce parcours de 5 jours débute à Mollepata pour arriver dans la vallée sacrée à Llactapata.
vignette Perou_155.jpg On est arrivés de nuit et avons bivouaqué tout au fond dans la vallée, près d'un torrent (vers 3000m). On ne pourra faire le trajet prévu, il y a encore trop de neige sur le col à passer à 5000m. On prend donc un autre chemin et montons directement dans les pentes
Notre guide Tirawa ne connaît pas le parcours, c'est la première fois qu'il vient ici et il croyait qu'on devait aller sur le sentier de l'Incas.
Ca, c'est un spécialiste des Andes !
vignette Perou_156.jpg Par contre les muletiers connaissent bien. En fait c'est le cuisinier qui mène le groupe ...et il faut toujours suivre le cuisinier (par ailleurs excellent et sympa !). On vient d'arriver à un col à 4000m ... à pas réguliers ... On se couvre et le cuisinier enfile sa toc pour nous préparer le repas ... petit vent, mais très belle vue. On est dans les alpages !
vignette Perou_157.jpg Maintenant, il ne reste plus qu'une marche facile pour rejoindre quasiment à l'horinzontale un replat près du torrent au milieu de la photo. Pour le lendemain, nous passerons un col tout au fond dans la partie enneigée, ce qui est un peu exceptionnel de ce côté des andes pour la saison. Tiens, Tirawa m'avait affirmé qu'il n'y avait aucun problème, pas de neige....Ils devaient avoir de gros problèmes pour joindre leur correspondant local ???vignette Perou_158.jpg Regroupement des mules au petit matin. La qualité du matériel de camping est disparate, cela va de la tente neuve en excellent état à celle qui a des problèmes d'arceaux et ne ferme plus ....et il ne fait pas chaud en altitude (vers 0°C), une peu de pluie et de vent quelque fois.
Nous avons amené du cognac, nos amis suisses ... du chocolat ....hummm, c'est bon, un petit réconfort le soir...
vignette Perou_160.jpg Nous avons monté le dernier denivellé, au travers des alpages, avec les vaches encore à 4200m. Après le parcours est en neige. Enfin, le col tant attendu à 4500m est là, dégagé de l'autre côté. La première fois que nous montons si haut. La vue n'est pas géniale, le guide marche devant et n'a rien commenté sur les sommets avoisinants (!).vignette Perou_161.jpg On va camper tout au fond dans la vallée, plus bas, plus chaud...La tente messe est dressée, c'est bien agréable pour manger un peu à l'abri du froid et du vent. Le passage du col était plus un exercice physique qu'une rando intéressante : passage dans des alpages ordinaires....
vignette Perou_162.jpg Des femmes viennent de maisons proches pour nous vendre ... des bières ! Elles font une journée de marche depuis la vallée sacrée pour s'approvisionner ! On fait une bonne action : on achète tout.vignette Perou_163.jpg L'école rassemble les enfants des habitations disséminées dans cette vallée.
vignette Perou_165.jpg Longue descente le long du torrent sur un étroit sentier. Impossible de suivre les mules qui vont bon train !vignette Perou_166.jpg Arrêt de midi pour manger près de ruines (ferme fortifiée ?) dans la grisaille. La température devient de plus en plus agréable, mais pas la pluie qui s'installe.....
vignette Perou_167.jpg Un groupe accompagné de lamas porteurs vient de rebrousser chemin en tentant de passer le col à 5000m : trop de neige. Ils perdent plusieurs jours sur leur programme et un problème d'avion certainement à résoudre...

Reflex Minolta 600 SI, pellicules Velvia