Photo Philippe et Chantal
Me contacter par Mél

compteur

Centre du Turkménistan


Les sites archéologiques

coeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur gris

fleche gauche Page précédentefleche gauche Page principalefleche droite Page suivantefleche droite

Route vers la ville de Mary, au centre du Turkménistan, entre Turkménabat près de l'Ouzbékistan et Achgabat près de l'Iran pour visiter les cités antiques de Merv et de Gonur Depe, centres d'intérêts culturels du Turkménistan. Merv est la plus ancienne et la mieux préservée des cités-oasis le long de la Route de la soie en Asie centrale. Les vestiges de cette vaste oasis couvrent quatre milliers d'années d'histoire humaine, et un certain nombre de monuments, particulièrement des deux derniers millénaires, restent visibles (cf UNESCO). - -
Cartes : Trajet pour rejoindre le plateau des dinosaures, à l'est du Turkménistan, détail du trajet près de la fontière avec l'Ouzbékistan et l'Afghanistan, vallée de Koyten, détail du trajet et de l'emplacement du plateau des dinosaures

Liens : Merv - Book Wiki (textes extraits de l''Encyclopædia Britannica) / Il Tempo - la plus anvienne église chrétienne d'asie centrale (en italien) … / Nouvelles sépultures sur le territoire de la «nécropole royale» de Gonur Dépé - Viktor Ivanovich Sarianidi / blog Gonur Tepe, la ville oubliée / Dossiers d'Archéologie n° 317 Turkménistan, un berceau culturel en Asie centrale / Gonur Depe - Elishean.fr /


vignette Turkmenistan_2018_1930.jpg Route au travers du désert jusqu'à la ville de Mary pour visiter les sites archéologiques de Merv et Gonur Depevignette Turkmenistan_2018_1801.jpg Merv est le nom collectif de cinq centres urbains qui ont existé sous différents noms et à différentes époques du VIe s. av. JC jusqu’au XVIIIe s. Le site de Merv qui s’étend sur 120 ha a été classé patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1999.
vignette Turkmenistan_2018_1803.jpg Panorama sur les remparts de l'ancienne cité de Merv

… Les murailles de la cité postmédiévale sont d'un intérêt exceptionnel, car elles permettent de suivre de façon remarquable l'évolution de l'architecture militaire du Ve siècle avant J.-C. aux XVe – XVIe siècles après J.-C....(cf UNESCO)
vignette Turkmenistan_2018_1810.jpg Ancien site de Merv

vue sur le grand Kyz Kala et en arrière plan le dôme du mausolée du sultan Sanjar
vignette Turkmenistan_2018_1816.jpg Le mausolée du Sultan Sanjar, doté d'une coupole centrale sans portail, est typique du style Khorasani. Le mausolée fut créé par Mohamed, fils d'Atsyz de Serakhs, dont le nom est inscrit sur un médaillon sous la coupole.vignette Turkmenistan_2018_1832.jpg Le mausolée du Sultan Sanjar
vignette Turkmenistan_2018_1849.jpg Le Shahriar Ark fut construit durant le règne du Sultan Seljuk Sanjar. Cette citadelle dans la citadelle, protégée par ses propres murs et sa douve, renfermait des édifices gouvernementaux et militaires importants.vignette Turkmenistan_2018_1844.jpg Un de ces édifices est le “kepterkhana” d'aujourd'hui, une structure ondulée intéressante, qui est la mieux préservée de la citadelle.
vignette Turkmenistan_2018_1845.jpg Ses murs de quelque 4,5 m de hauteur survivent encore de nos jours mais sa fonction reste discutable : une bibliothèque ou un pigeonnier.vignette Turkmenistan_2018_1863.jpg Panorama sur une des portes de l'ancienne cité de Merw
vignette Turkmenistan_2018_1866.jpg Le sanctuaire d'Ashkhabivignette Turkmenistan_2018_1874.jpg Les tombes de deux askhabs appartiennent à Al Khakam Gifari (mort en 670) et à Bureyda Al Aslami (mort en 681).
vignette Turkmenistan_2018_1880.jpg Ces tombes furent construites à leur mort ; les aiwans furent ajoutés au XVe s. (époque Timuride), et les mausolées furent construits sur les tombes au XIXe s. par Guljemal Khan.vignette Turkmenistan_2018_1901.jpg Deux monuments massifs datant de la période Sassanide sont encore visibles sur le territoire de l'ancienne Merv, le Grand Kyz Kala et le Petit Kyz Kala (VIe-VIIe s.).

Grand Kyz Kala
vignette Turkmenistan_2018_1904.jpg Le nom turc (dans toutes les langues turques "Kyz" signifie "fille") ne reflète probablement pas les origines ou la fonction actuelle de ces constructions. Ces châteaux en argile rectangulaires ( "Koshks") ont une architecture intéressante, décorée à l'extérieur de murs ondulés et diverses voûtes.vignette Turkmenistan_2018_1900.jpg Les murs en demi colonnes du grand Kyz Kala
vignette Turkmenistan_2018_1935.jpg Mary, église orthodoxevignette Turkmenistan_2018_1937.jpg Mary, église orthodoxe
vignette Turkmenistan_2018_1942.jpg Au marché de Mary, près des boutiques des fleuristesvignette Turkmenistan_2018_1947.jpg Mosquée Gurbanguly Hajji - Mary

Vue depuis la bibliothèque (vous aviez deviné …)
vignette Turkmenistan_2018_1954.jpg Vestiges d'une des plus anciennes églises chrétiennes d'asie centralevignette Turkmenistan_2018_1956.jpg Haroba Kosht ("château en ruine" en langue turkmène) était la plus ancienne église chrétienne d'asie centrale
vignette Turkmenistan_2018_1972.jpg Elevage de vaches au milieu du désert (un canal dessert la région)vignette Turkmenistan_2018_1973.jpg et de dromadaires
vignette Turkmenistan_2018_2035.jpg Après des années de recherche, les archéologues russes ont fini par découvrir dans les années 1950 le site de Gonur Depe (la montagne noire) lorsque des bergers leur ont signalé la présence de nombreux fragments de poterie au milieu de l'actuel désert. Il savait que ce site existait dans la régionvignette Turkmenistan_2018_2003.jpg Depuis 1971 des équipes d'archéologues ont fait une série de découvertes qui révèlent que cette région aurait été le cinquième centre d'une civilisation, après la Mésopotamie, l'Egypte, l'Inde et la Chine.
vignette Turkmenistan_2018_2001.jpg Des recherches ont permis d'établir qu'au IIe millénaire av. JC la population s'éloigna des oasis des plaines du Kopet Dag du Turkménistan méridional pour s'installer sur l'oasis du delta du fleuve Murghab. vignette Turkmenistan_2018_1983.jpg Gonur Depe était le centre de "Margush", et entretenait des relations directes avec Bactria au nord de l'Afghanistan.
vignette Turkmenistan_2018_1984.jpg Certaines parties ont été "restaurée" par les archéologuesvignette Turkmenistan_2018_1997.jpg Vestiges d'un four à poteries
vignette Turkmenistan_2018_2005.jpg Site archéologique de Gonur Depe

Poteries
vignette Turkmenistan_2018_2013.jpg Une équipe d'archéologues travaille sur le site au printemps et à l'automne lorsque les températures sont supportables. Le site dégagé et fouillé est très fragile, l'ensemble des édifices étant constitués de briques crues

Ici, une "tour du silence" pour la pratique des rites funéraires pour l'excamation (mise à disposition des corps)
vignette Turkmenistan_2018_2015.jpg Panorama

L'immense site de Gonur Depe de 28 ha était au carrefour des civilisations. Il était situé dans une région verdoyante
vignette Turkmenistan_2018_2024.jpg Squelette complet d'un cheval rerouvé dans la nécropole royale
vignette Turkmenistan_2018_2027.jpg Les fouilles de la nécropole royale ont permis de découvrir les plus anciens témoignages de la domestication du cheval en Margiane. L'équipe de l'archéologue Viktor Ivanovich Sarianidi a découvert le squelette d'un jeune cheval reposant entre un char à quatre roues – dont les bandages de roues sont en bronze – et le mur de la tombe royale n° 3 200. L'hypothèse de son sacrifice n'est pas exclue, d'autant plus qu'un chien (également sacrifié ?), dont le squelette a été retrouvé intact, avait été déposé à côté du char

Photos : Canon 6D + zoom 100-400 Canon / Nikon D3200 + zoom 24-105mm / Canon 1300D + zoom 24-105mm / Samsung J7 217