Photo Philippe et Chantal
Me contacter par Mél

compteur

Dépression des Afars en Ethiopie


Expédition sur le volcan actif Erta Ale et son lac de lave permanent

coeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur rouge

fleche gauche Page principalefleche droite Page suivantefleche droite

Une journée de vol au départ de Paris, courte nuit à Addis Abeba dans un hôtel proche de l'aéroport, puis la route très fréquentée de Djibouti pour atteindre Semera aux portes de la dépression, premier contact avec l'Ethiopie, tout ce temps occupé à descendre des hauts plateaux vers le désert. Ce sera une des rares fois où nous roulerons à plus de 100 km/h ... Une nuit réparatrice à Semera, pour prendre l'ambiance des lieux, avant poursuivre le périple par une route goudronnée jusqu'au lac Afdera, un grand luxe. Au delà de cette étape pour le déjeuner, nous respirerons la piste jusq'au camp de base de l'Erta Ale. Ensuite, le voyage continue sous la protection d'une escorte armée, un guide afar, deux ou trois policiers éthiopiens. Ce n'est pas une découverte, 2007 (prise d'otage), 2009 (explosion d'une mine), 2012 (5 touristes tués) ont été des années qui ont frappé le tourisme. Cependant l'attrait d'une destination aussi exceptionnel l'a emporté dans la balance pour cette fois. L'Erta Ale (montagne fumante en afar) est un volcan assez facilement accessible comportant un lac de lave quasiment permanent qu'il est possible d'approcher à quelques dizaines de mètres. Le niveau varie selon les ans par exemple de -80m à -10m et l'activité peut être une croute grise pas très chaude à magma fluide agité par de grand remous. D'autres volcans comme le Nyiragongo ou le cratère Marum d'Ambrym ont un lac de lave bien plus difficile à observer (cratères profonds de plusieurs centaines de mètres, activité instable). Expédition, "trek" (ça fait très tendance), sont des mots excessifs pour ce voyage qui comporte relativement peu de piste même s'il faut 2 jours pour atteindre l'Erta Ale. C'est simplement un voyage au confort limité, demandant un effort simple d'une marche de 3 heures largement abordable pour toute personne normalement constituée. Le risque lié à l'instabilité de cette région est à votre appréciation, à vous de prendre avis auprès des autorités, consulter les agences.

Cartes : Des hauts plateaux de Addis Abeba à 2000m jusqu'à l'Erta Ale dans la dépression du Danakil à -100m , circuit d'accès au cratère depuis Semera, parcours par la piste jusqu'au camp de base, champs de laves entre camp de base et camp du sommet (3h de marche / 300m de denivelé).

Liens utiles: Deux lacs actifs, Decobecq, Photovolcanica (en)


vignette Ethiopie_2014_0023.jpg Sur la route très fréquentée qui relie Addis Abeba à Djibouti, vous avez le choix entre voiture et train

Une voie ferrée est en cours de construction par des entreprises chinoises. Le premier tronçon à partir d'Addis va être prochainement mis en service
vignette Ethiopie_2014_0027.jpg Des groupes de babouins sont visibles sur le bord de la route qui passe par la réserve d'Awash.
vignette Ethiopie_2014_0033.jpg Difficile de gagner à tous les concours, mais là, c'est peine perduevignette Ethiopie_2014_0079.jpg Dans un restaurant d'un hameau, il y a toujours une table pour le rituel du café : de l'herbe (ou sa représentation), de l'encens et les tasses prêtes pour le service
vignette Ethiopie_2014_0084.jpg Après Semera, la route goudronnée bifurque vers le lac Afdera, pour les exploitations de sel. Au delà, c'est une piste qui serpente au travers des immenses champs de lave de la régionvignette Ethiopie_2014_0101.jpg Arrêt dans un village à l'ouest de l'Erta Ale, au milieu de nulle part, pour obtenir un guide Afar et arroser le chef du village ...

En attendant, séance photo avec contrôle assurance qualité ...
vignette Ethiopie_2014_0112.jpg Mon pote du moment a un grand sourire sur ses dents taillées mode Afarvignette Ethiopie_2014_0117.jpg De Addis Abeba à l'Erta Ale
vignette Ethiopie_2014_0118.jpg A -100m sous le niveau de la mer, dans la plaine sédimentaire, un troupeau et ses bergersvignette Ethiopie_2014_0123.jpg De Addis Abeba à l'Erta Ale
vignette Ethiopie_2014_0141.jpg Il ne nous est arrivé aucune tuile (pour l'instant). Elles étaient là.vignette Ethiopie_2014_0143.jpg Au milieu de la plaine désertique, un forage, une culture de sorgo dans un enclos et un expert venu d'Istres en course à pied
vignette Ethiopie_2014_0150.jpg Longue progression sur la piste entre les champs de lave pour approcher l'Erta Ale et arriver enfin bien secoués au camp de basevignette Ethiopie_2014_0157.jpg Les dromadaires sont utilisés pour monter les matelas, l'eau et les victuailles et descendre exceptionnellement les blessés (!)
vignette Ethiopie_2014_0175.jpg Les coulées de basalte se répandent sur de grandes distances

Lave cordée
vignette Ethiopie_2014_0184.jpg L'Erta Ale est au fond, à 3h de marche et seulement 300m de dénivelé. Promenade pour enfant commencée avant le lever du jour, en compagnie de notre guide Afar et de policiers
vignette Ethiopie_2014_0194.jpg A mi pente du volcan, hornitos (petit four en espagnol) éteints, d'où sortaient gaz et lavevignette Ethiopie_2014_0203.jpg Arrivée en vue camp supérieur près de la caldera

Descente de dromadaires partis brouter quelque chose pour le p'tit dej
vignette Ethiopie_2014_0209.jpg Camp déserté, ambiance calme, une partie des touristes est déjà occupée à observer près du puits, l'autre ne montera qu'en fin d'après midi .... Mieux vaut éviter les cabanes de droite construites juste au bord de la caldera.vignette Ethiopie_2014_0212.jpg Abri confortable, aéré, abrité du soleil pour 2 personnes (si affinité)
vignette Ethiopie_2014_0210.jpg Vue du camp au bord de la caldera remplie des épanchements précédents

A quelques centaines de mètres, le puits de lave et des personnes autour
vignette Ethiopie_2014_0213.jpg Descente de l'escarpement depuis le camp au bord de la caldera
vignette Ethiopie_2014_0215.jpg Retour pour certains vers le camp en marchant sur les tubes de lave (c'est creux dedans à l'intérieur et peut s'effondrer à votre passage)vignette Ethiopie_2014_0214.jpg Larges écoulements en "lave cordée" en cheminant vers le puits
vignette Ethiopie_2014_0218.jpg C'est chaud, ça fume, ça brille, mais point de rouge .... La lave se refroidit à la surface et forme une gigantesque croute qui bouge lentement, se recouvre, se déchire lentement pour montrer un peu de couleur.vignette Ethiopie_2014_0230.jpg Chance, le lac est particulièrement haut (il était à -80m quelques années avant ...)

Il faut juste éviter d'approcher la berge au delà des fissures ... L'effondrement peut intervenir à tout instant
vignette Ethiopie_2014_0225.jpg Au bord du lac de lave

Le dégazage est relativement faible, le port du masque est inutile lors de cette visite, il suffit de ne pas se placer sous le vent !
vignette Ethiopie_2014_0233.jpg fontaines de lave provoquées par les remontées de gaz au milieu de la cheminée magmatique
vignette Ethiopie_2014_0243.jpg Spectacle impressionnant également par le bruit des fontaines, comme celui du ressac en bord de mer...vignette Ethiopie_2014_0245.jpg Coup de bol, à peine arrivés, Sylvain vient d'ouvrir le gaz et c'est parti à 1200°C au milieu du puits
vignette Ethiopie_2014_0254.jpg La croute en surface et le magma apparaissant dans les zones de déchirures. Tout bouge, lentement.vignette Ethiopie_2014_0259.jpg La lave solidifiée en surface sous forme de plaque disparait dans les zones de subduction ...
vignette Ethiopie_2014_0260.jpg Le magma solidifié en surface sous forme de plaque disparait dans les zones de subduction ...vignette Ethiopie_2014_0263.jpg Ecoulement en lave cordée maintenant solidifié et ... Froid
vignette Ethiopie_2014_0267.jpg Panorama sur la caldera et le puits actif de l'Erta Ale.

On distingue au fond l'hornito fumant du second cratère
vignette Ethiopie_2014_0265.jpg Depuis le sommet d'un grand hornito inactif, vue sur la caldera et le puits sud actif de l'Erta Ale.

On distingue juste au fond la tête de l'hornito fumant du second cratère nord
vignette Ethiopie_2014_0264.jpg Panorama sur le puits de lave de l'Erta Alevignette Ethiopie_2014_0273.jpg Cabanes du camp construites au bord de l'escarpement.... Qui risquent l'écroulement
vignette Ethiopie_2014_0277.jpg Les gaz montant au travers du puits de lave la projettent par de gros remous de surface. Le vent emportent quelques particules de lave qui s'effilent en forme cette "laine de roche" : les cheveux de Peléevignette Ethiopie_2014_0278.jpg Petite sieste à l'ombre pour laisser passer la chaleur d'après midi. Inutile de partir trop tôt, il faut être au puits en fin d'après midi
vignette Ethiopie_2014_0279.jpg Sur la lèvre de la caldera, en route pour une vue aérienne sur le cratère nord, accompagnés de nos deux guides Afar et des policiers

Descente dans la caldera au niveau du cratère nord.
vignette Ethiopie_2014_0280.jpg Les policiers continuent de faire le tour par les crêtes
vignette Ethiopie_2014_0282.jpg Ce cratère nord était actif en 1967 lorsque Haroun Tazieff a découvert les volcans. Du plancher de la caldera, sur ce qui ressemble à une terrasse, vue sur le cratère solidifié et son hornito central très actif

Panorama
vignette Ethiopie_2014_0286.jpg En 1967, c'est également un grand lac de lave .....
vignette Ethiopie_2014_0288.jpg Panorama sur le cratère nord et son imposant hornito en tentant d'en faire le tour....vignette Ethiopie_2014_0289.jpg Panorama sur le cratère nord et son imposant hornito en tentant d'en faire le tour....
vignette Ethiopie_2014_0291.jpg Panorama sur le cratère nord et son imposant hornito en tentant d'en faire le tour.... Le risque d'éboulement nous arrêtera dans notre progression.vignette Ethiopie_2014_0295.jpg Spectacle grandiose d'un hornito fumant ... La lave n'est pas très loin et peut être aperçue selon certains emplacements
vignette Ethiopie_2014_0297.jpg Sur la caldera près du cratère, un effondrement au dessus d'un ancien tunnel de lavevignette Ethiopie_2014_0308.jpg Retour vers le cratère sud pour une observation dans la lumière finissante de l'après midi
vignette Ethiopie_2014_0304.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0322.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0327.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0328.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0331.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0335.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0347.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0349.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0364.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0395.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0399.jpg Activité du cratère sud.

Les remontées périodiques de gaz maintiennent le puits en température et provoquent d'important remous au travers de la croute par chance au centre du puits
vignette Ethiopie_2014_0401.jpg Visite de la caldera de l'Erta Ale et de ses cratères
vignette Ethiopie_2014_0403.jpg Entre les périodes de remous, la croute forme des plaques mouvantes qui s'écartent, se recouvrent lentementvignette Ethiopie_2014_0405.jpg Entre les périodes de remous, la croute forme des plaques mouvantes qui s'écartent, se recouvrent lentement
vignette Ethiopie_2014_0410.jpg Entre les périodes de remous, la croute forme des plaques mouvantes qui s'écartent, se recouvrent lentementvignette Ethiopie_2014_0411.jpg Entre les périodes de remous, la croute forme des plaques mouvantes qui s'écartent, se recouvrent lentement
vignette Ethiopie_2014_0414.jpg Entre les périodes de remous, la croute forme des plaques mouvantes qui s'écartent, se recouvrent lentementvignette Ethiopie_2014_0415.jpg Entre les périodes de remous, la croute forme des plaques mouvantes qui s'écartent, se recouvrent lentement
vignette Ethiopie_2014_0416.jpg Entre les périodes de remous, la croute forme des plaques mouvantes qui s'écartent, se recouvrent lentementvignette Ethiopie_2014_0442.jpg Nouvelle visite vers 4h du matin, l'activité est plus calme, les remous ont disparu du centre. Les gaz sortent le long de la paroi du puits et y font barboter la lave
vignette Ethiopie_2014_0443.jpg Derniers regards sur ce spectacle captivant de ce chaudron unique au mondevignette Ethiopie_2014_0445.jpg Derniers regards sur ce spectacle captivant de ce chaudron unique au monde
vignette Ethiopie_2014_0447.jpg Derniers regards sur ce spectacle captivant de ce chaudron unique au mondevignette Ethiopie_2014_0456.jpg Derniers regards sur ce spectacle captivant de ce chaudron unique au monde. Le temps de remonter, déjeuner et de débuter la descente avant le lever du jour.
vignette Ethiopie_2014_0462.jpg Croisement de caravanes sur les pentes de l'Erta Alevignette Ethiopie_2014_0468.jpg Joelle s'est faite une sévère entorse de la cheville sur la lèvre de la caldera. Nous avons pu obtenir un dromadaire et une selle de fortune pour qu'elle regagne le camp de base sans trop de difficultés.
vignette Ethiopie_2014_0470.jpg Nous saurons à notre retour en France que c'était .... Une fracture du péroné ....vignette Ethiopie_2014_0475.jpg Nos deux guides Afar prennent une pose très guerrière pour la photo.

Nous n'avons eu aucun problème de langue avec Moussa, muet et avec qui nous avions paradoxalement des échanges.
vignette Ethiopie_2014_0478.jpg Au fond du champ de lave, le sommet de l'Erta Alé à 3h de marchevignette Ethiopie_2014_0480.jpg Au fond du champ de lave, le sommet de l'Erta Alé à 3h de marche
vignette Ethiopie_2014_0481.jpg Long détour pour rejoindre Ahmed Ila au nord

Photos : Compact Canon G12, Reflex A850 Sony