Photo Philippe et Chantal
Me contacter par Mél

compteur

Equateur et volcans


De Cuenca à Quito en passant par l'Avenue des Volcans

coeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur rouge

fleche gauche Page précédentefleche gauche Page principalefleche droite Page suivantefleche droite

Etre en Equateur pour se limiter aux îles Galapagos, ce serait dommage. Nous avons prolongé ce périple par une visite de l'Avenue des volcans, selon l'appellation de Humboldt, de Cuenca jusqu'à Quito en passant par deux de ses volcans les plus emblématiques (et plus hauts) ; le Chimborazo et le Cotopaxi. Le voyage a été acheté en direct par l'internet auprès de l'agence Equateur Voyages Passion dirigée par deux français. Une agence à recommander, très sérieuse, très professionnelle, précise et efficace. On passera de -40m à +5000m. Un véhicule tout terrain (Toyota), un chauffeur guide pour nous deux. Chance extraordinaire, Léonardo est non seulement un guide haute montagne (ayant gravi 4 fois le Chimborazo, et un nombre bien plus grand pour le Cotopaxi), c'est aussi un anthropologue et ethnologue qui a versé dans le tourisme. Cela nous changera fondamentalement de ce que nous aurions du avoir lors de la croisière aux Galapagos. Nous ferons la liaison Guayaquil - Cuenca par avion pour un prix modique pour rejoindre notre guide.

Quelques indications sur les hotels : [Cuenca : Hotel Chordeleg], [Ingapirca : Posada Ingapirca, beaucoup de charme, très très tranquille], [Riobamba : Tren Dorado, petit, pas cher et correct, clientèle de randonneurs], [Lasso : gîte Quinta Colorada]


vignette Equateur_0720.jpg Ville de Cuenca

La plus belle ville d'Equateur ? Notre guide n'est pas du tout d'accord, pour lui, c'est Quito. Mais Cuenca, c'est pas mal !

L'église ...
vignette Equateur_0723.jpg Première étape sur l'allée des volcans à seulement 2500m, juste pour commencer !

Les escaliers de l'hôtel nous rappellent l'altitude.
vignette Equateur_0715.jpg Cuenca, c'est la ville où sont fabriqués les fameux chapeaux "panama" qui coiffaient les ouvriers du canal.

Ils sont tissés par les indiens dans les villages et seront terminés à la fabrique.

Les voici tels quels à l'arrivée.
vignette Equateur_0717.jpg Presse à chapeau pour le formage à chaud
vignette Equateur_0727.jpg Lessive à la rivière au sud de la vieille ville. Atmosphère de montagnevignette Equateur_0739.jpg Ville de Cuenca

Nouvelle cathédrale
vignette Equateur_0744.jpg Ville de Cuenca

Eglise
vignette Equateur_0746.jpg Panorama sur Cuenca
vignette Equateur_0759.jpg Cuenca - Le musée (privé) des Cultures Aborigènes de la famille Cordero López dans dans le quartier de Todos Santos.

Culures Chorrera, Narrio, Tolita, Jama Coaque, Bahia, Panzales, Cachaloma, Napo ....

De très belles pièces (plus de 5000) sont exposées dont par exemple ces garttoirs en forme de poissons.
vignette Equateur_0775.jpg Cireur de pompes, profession très répandu
vignette Equateur_0779.jpg Ville de Cuenca, le marché couvert où les indiens viennent vendre leur production, déjeuner …vignette Equateur_0788.jpg En quittant Cuenca, le village de Gualacio à 36 kms.

Les chapeaux sont tressés par les indiens pour être livrés semi finis à la fabrique. Femmes ou hommes parlent, se déplacent tout en tressant, stressant non ? Chez nous, c'était le tricot …
vignette Equateur_0790.jpg Un marché très coloré, les femmes en chapeau vignette Equateur_0807.jpg Ingapirca - 3500m

De taille modeste, c'est le seul site inca en Equateur pas trop mal conservé.

Palais, silos, bains du roi et enfin le temple de forme ellipsoidale. Quelques lamas sur les emplacements des anciens palais.
vignette Equateur_0815.jpg A quelques centaines de mètres au dessus du site, la posada Ingapirca, un très bel hotel de charme … pas très chauffé, mais on aura droit à la bouillotte !vignette Equateur_0819.jpg Toujours plein le dos d'avoir des enfants
vignette Equateur_0820.jpg Posada Ingapirca

En allant aux chambres (il y a de l'eau chaude)
vignette Equateur_0835.jpg Saint Pierre d'Alausi

Départ de l'autorail pour la Narine du Diable

Il faut arriver tôt, faire la queue, repouser les sans gênes, car c'est la lutte pour être sur le toit aux premières loges. Vous devrez cependant céder votre place au retour …
vignette Equateur_0853.jpg Nariz del diablo

La voie ferrée était initialement le seul moyen d'accès pour parcourir la vallée des volcans. Depuis, la route s'est construite, la voie de moins en moins entretenue s'est effondrée. Le train ne passe plus et c'est un autorail qui fait l'aller-retour en survivance de ce magnifique parcours.
vignette Equateur_0843.jpg Cet autoferro appartient à une agence de voyage, mais c'est le même principe : un vieux bus monté sur rail

La voie vers Riobamba est aujourdhui coupée (ca date pas d'hier …) pour le train.
vignette Equateur_0861.jpg Saint Pierre d'Alausi

Cochon qui s'en dédit
vignette Equateur_0864.jpg Entre Alausi et Rio Bamba, un col à plus de 3500m, un troupeau de mouton d'altitude et le nuage sans moutons
vignette Equateur_0868.jpg Riobamba

On en fait vite le tour. Ici, la place centrale de la ville, une grande rue commerçante, la gare et son exposition photo sur la construction de la ligne de train.

Tout l'intérêt de Rio Bamba réside dans sa proximité du parc du Chimborazo.
vignette Equateur_0892.jpg Parc du Chimborazo (6310m)

Départ tôt le matin, le ciel est dégagé, on accède par la piste au premier refuge à 5000m de cette puissante montagne. On continuera à pied (lentement) pour le second refuge 200m plus haut et 40mn plus tard. Encore une centaine de mètres pour atteindre le début du glacier et les traces de l'ascension. Beaucoup de plaques commémoratives aux disparus du volcan.
vignette Equateur_0947.jpg En repartant, un grand troupeau de vigognes avance prudemment guidé par une femelle. Moteur coupé, dans le silence, on contemple la scène un long momentvignette Equateur_0954.jpg Un mâle vigogne, une touffe de poil entre les dents, ferme la marche et se retourne régulièrement

Les nuages on déjà envahi le Chimborazo, Léo avait raison : il faut toujours partir assez tôt. Les cars et 4x4 d'excursionnistes viennent d'arriver … trop tard.
vignette Equateur_0962.jpg Parc du Chimborazo (6310m)

On contourne par l'ouest le Chimborazo en passant sur le plateau à plus de 4000m. Les vues sont superbes en allant ainsi vers Ambato par la route 50.
vignette Equateur_0970.jpg Paysage extraordinaires de parcelles cultivées à la main dans les pentes, camaieu de verts, petits villages indiens, maisons au toit de chaume
vignette Equateur_0973.jpg Paysage extraordinaires de parcelles cultivées à la main dans les pentes, camaieu de verts, petits villages indiens, maisons au toit de chaumevignette Equateur_0975.jpg Paysage extraordinaires de parcelles cultivées à la main dans les pentes, camaieu de verts, petits villages indiens, maisons au toit de chaume
vignette Equateur_0983.jpg Latacunga

Cathédrale construite en pierre ponce.
vignette Equateur_0992.jpg Latacunga

Charmante jeune femme au marché
vignette Equateur_0995.jpg Peu après Lasso, au bout d'une piste parfois pavée, desservant les serres de culture de roses, notre gîte : la Quinta Colorada. On y restera deux nuits, le temps de visiter la région et le parc du Cotopaxi. La décoration intérieure est aussi très colorée, on y trouve des tissus provencaux (les propriétaires sont français, émigrés en Equateur) et même une grolla.

Jour de lessive
vignette Equateur_0994.jpg Un des deux chiens de l'hotel, la mère Princessa qui dort toujours et son rejeton Rocky venu rouler des mécaniques sur le chemin de terre lors de la balade du soir (belles vues au soleil couchant sur les volcans)

Rien de typique de l'Equateur, mais nous aimons bien les chiens …
vignette Equateur_1016.jpg On est partis pour rejoindre le lac de Quilotoa, en passant à l'ouest du Cotopaxi, les petites routes, les villages, et des paysages de cultures superbes.vignette Equateur_1020.jpg Près de Zumbahua, village traversé par une faille géologique

L'altitude, la cause des joues rouges ?
vignette Equateur_1022.jpg Panorama sur le lac de Quilotoa. Leonardo nous a bien proposé de descendre jusqu'au lac de cratère, mais à 3900m, nous refusons poliment à la prespective de la remontée des 300m … oui, c'est peu, mais … Un groupe vient de louer une barque et rame vers la source chaude, de l'autre côté du lac.vignette Equateur_1025.jpg Chuquirahua

La fleur des ands et des andinistes montagnards
vignette Equateur_1033.jpg Sur la crête bordant le cratère, une famille se déplace à cheval sur la crête.vignette Equateur_1048.jpg Lac de Quilotoa - Retour au début du sentier de crête - Les cabannes des vendeurs pour touristes (dont nous faisons partie) - Des peintures acryliques sur peau de mouton - Il suffit d'en demander une pour ques les très jeunes vendeuses se mettent à déballer tous les cartons .... Oui, c'est bon, on va acheter ...
vignette Equateur_1052.jpg Latacunga - Mama Rosita

Plat typique : Le Chugchucaras

Pop corn, maïs frit, empenadas, morceaux de porc confit, bananes frites, pome de terre frite, bonjour les kilos … Ici, Mama Rosita fait le plein, ses voisins font un bide
vignette Equateur_1059.jpg Lasso - La Cienega

Magnifique hacienda, construite en 1580, transformée en hotel - restaurant, classée aux monuments historiques de l'Equateur

La Condamine y séjourna en 1735, le baron von Humboldt en 1802
vignette Equateur_1060.jpg Lasso - La Cienega

Magnifique hacienda transformée en hotel - restaurant

La Condamine y séjourna en 1735, le baron von Humboldt en 1802
vignette Equateur_1064.jpg Lasso - La Cienega

Très beau bassin mais la température n'engage pas à la baignade (peut-être en comboinaison étanche … hummmm ?)
vignette Equateur_1067.jpg Lasso - La Cienega

Chapelle

La richesse locale, c'est la rose cultivée en serre et exportée en Europe
vignette Equateur_1068.jpg Lasso - La Cienega

Le jardin intérieur et son bassin
vignette Equateur_1077.jpg Typique gardien de troupeau de moutons, chapeau, jambières en peau de mouton et étriers de bois sculpté.vignette Equateur_1090.jpg Parc du Cotopaxi (5897m) (Le Cou de la Lune)

Les haciendas ont disparu à la création du parc, laissant taureaux et chevaux en liberté

Deux étalons rivalisent pour les juments
vignette Equateur_1095.jpg Parc du Cotopaxi (5897m) (Le Cou de la Lune)

On apercoit la piste et le refuge à 5000m, à la limite inférieure du glacier. Léonardo nous signale que le glacier n'arrête pas de régresser depuis quelques années.
vignette Equateur_1132.jpg Du parking, le refuge semble à portée de main, le sommet facilement atteignable. Mais il fait froid, beaucoup de vent. La montée sera lente, par un sentier à gauche de ce couloir de graviers et cailloux à préferer pour la descente. On est encore à 5000m ….
vignette Equateur_1134.jpg Parc du Cotopaxi (5897m)

Il tentera l'ascension demain matin (ou plutôt tard ce soir … 6h de montée), mais avec seulement un sac plus léger. Pour l'instant, il s'agit déjà d'arriver au refuge et d'y déposer le barda.
vignette Equateur_1139.jpg De nombreuses agences de voyages vous proposent des "treks" (c'est très tendance pour désigner la randonnée) et du vélo de montagne. Mais c'est pour les grosses feignasses : le matériel est monté en 4x4 au refuge et les gros bouffent les freins du vélo sur toute la descente .... Ah, le sport ...
vignette Equateur_1147.jpg Au depart de Quito en allant au volcan Pinchichavignette Equateur_1149.jpg Au depart de Quito en allant au volcan Pinchicha
vignette Equateur_1157.jpg Le volcan actif Pinchicha culmine à 4590m au dessus de Quito (580 mbar)vignette Equateur_1158.jpg Quito

Volcan Pinchicha

Pas de chance, le cratère est dans le nuage
vignette Equateur_1162.jpg Volcan Pinchicha

Bon, c'est la seule fois où on ne verra rien ….
vignette Equateur_1167.jpg La dernière éruption a eu lieu le 7 octobre 1999 (assez spectaculaire non ?) - un énorme panache de vapeur qui part à la verticale
vignette Equateur_1176.jpg Quito

Volcan Pinchicha

Nous devions faire un tour sur le bord du cratère, rendu délicat par la présence du brouillard. On se contentera d'une balade hors sentier pour admirer la flore.
vignette Equateur_1190.jpg Canotage en altitude dans un parc de Quito
vignette Equateur_1207.jpg La basilique de Quito (1873), 115m de haut, tout en béton

Tout en haut, un homme est sorti par une lucarne et contemple le paysage d'une petite terrasse triangulaire … poussez pas derrière …

On peut aussi parcourir les passerelles sous la toiture, donnant accès à la flèche centrale, d'où est prise cette photo.
vignette Equateur_1217.jpg Quito s'étale en longueur sur 65 kms

Vue de la basilique, le vieux Quito colonial est devant vous.
vignette Equateur_1230.jpg En route pour Otavalo, célèbre pour son marché, destiné uniquement aux touristes

Volcan Cayambe (5790m)
vignette Equateur_1246.jpg Otavalo

Un tour rapide sur le célèbre marché, cela ne nous convient pas. Direction, le petit marché couvert du centre ville. Non, je ne fais pas ma tête de cochon.

Ce marché est très diversifié entre parties couvertes pour les viandes, légumes, fleurs, restaurants et les rues adjacentes. Par contre, point de babioles comme les colliers, pulls en vrai faux alpaga etc ...
vignette Equateur_1250.jpg Restaurant local

Les hommes d'Otavalo portent chapeau et queue tressée, sont chaussés de sandales légères.
vignette Equateur_1254.jpg Plein le dos des gosses !
vignette Equateur_1268.jpg Otavalo

Fruits

Facile ?
vignette Equateur_1271.jpg Femmes d'Otavalo en costume traditionnel

Ne vous jetez sur la première venue pour la prendre en photo … elles sont presque toutes en costume …
vignette Equateur_1285.jpg Panorama du lac de Quicochavignette Equateur_1297.jpg Quito, une ville tout en longueur

Panorama sur le Quito colonial
vignette Equateur_1316.jpg Quito

Le palais présidentiel.
vignette Equateur_1330.jpg Quito

Panorama sur la place San Francisco et son monastère
vignette Equateur_1334.jpg Quito

Quartier de la Ronda (une des rares rues non rectiligne de Quito), en cours de réhabilitation
vignette Equateur_1347.jpg Non, l'addition ne laisse pas K.O. sauf si on a pris un punch
vignette Equateur_1351.jpg Quito

Une rue en pente très commerçante et inversement …
vignette Equateur_1354.jpg La mita del mundo, à 40 kms au nord de Quito

Visite d'écoliers

C'est un site touristique édifié près de la région où fut triangulé le méridien terrestre sur l'équateur. L'autre triangulation a été effectuée en Finlande, au plus près du pôle, pour montrer que la Terre était une sphère aplatie. La grande question de l'époque : aplatie au pôle ou à l'équateur ?
vignette Equateur_1361.jpg La mita del mundo

La séparation

Fin du voyage : retour par Guyaquil, Madrid, Barcelone, Marseille …

Photos par reflex Sony Alpha 100 et compact Nikon P5100