Photo Philippe et Chantal
Me contacter par Mél

compteur

Polynésie française


Tikehau, un petit atoll

coeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur griscoeur gris

fleche gauche Page précédentefleche gauche Page principalefleche droite Page suivantefleche droite

2 nuits à la pension Aïto Colette, bien située sur la plage, côté lagon.

On supportera l'eau froide de la douche, vu la température en Polynésie. Ici, il faut prévenir pour tout. Il n'y a rien d'avance et pour les excursions, nos hôtes cherchent à nous envoyer chez les prestataires qui leur versent une p'tite commission..... Ainsi, nous avons du insister lourdement pour pouvoir contacter le Raie Manta Club qui n'était pas au catalogue des préférés .... Il en sera ainsi avec les sandwichs (Ah, mais vous n'avez pas prévenu....), la réservation pour l'excursion à "l'île aux oiseaux" à la demi-journée - non, ils ne font que la journée (un tour dans le village nous montrera le contraire). Mais Colette, c'est Colette et ce n'est pas mieux ailleurs ! Un atoll, 500 habitants, de la farine pour le pain quand le cargo fera sont ravitaillement hebdomadaire....(ils font peu de stock). J'voudrais une glace - non, pas de glace, demain....Colette, c'est Colette, on vous la recommande quand même, les bungalows sont bien placés et assez confortables ....mais il y a des progrès à faire pour l'accueil !!!!
Tikehau nous laissera de grands souvenirs de superbes plongées en entrée de passe, une eau limpide, un corail de toute beauté, des poissons à profusion sur le tombant !
Vous pourrez consulter la carte, le guide "le tahititraveler" et "le site de la présidence". Voir aussi "polynesia-diving.com", excellent portail pour la plongée, qui nous a permis de selectionner les centres de plongée.


vignette D_polynesie_129.jpg La trajet Rangiroa - Tikehau est très court : un quard d'heure. Juste le temps de tirer sur le manche, et hop, le pilote coupe les gaz….ou presque.

Un petit atoll : la courbure est importante, on le verrait presque en entier, si ce n'était le temps.
vignette D_polynesie_130.jpg Vous apercevez l'autre bout, au fond ? Tikehau … un atoll à taille humaine

Nous longeons le rivage pour prendre la piste en passant au dessus des motus
vignette D_polynesie_131.jpg Encore un Pearl Beach Resort … Les couleurs sont bien visibles d'en haut, c'est moins flagrant au niveau de l'eau.vignette polynesie_165.jpg Un ATR 72 d'Air Tahiti qui vient d'arriver
vignette polynesie_166.jpg Un aéroport … très familial, comme pour la plupart des îles.vignette polynesie_221.jpg La pension Aïto Colette.

Elle n'était pas au catalogue d'Austral Lagon, on a insisté, on y est ! On ne regrettera pas, mais on comprendra pourquoi le voyagiste n'a pas fait la sélection…
vignette polynesie_193.jpg La vue est agréable, le bungalow spacieux et assez confortable. Contrairement à Rangiroa, pas d'eau chaude ici ….peut mieux faire…vignette panorama_polynesie_014.jpg Le ponton du Raie Manta Club est juste à côté. Impeccable. Je demande à leur téléphoner pour confirmer notre présence. Réponse : on ne travaille pas avec eux. J'explique alors gentiment au monsieur de la pension que c'est NOUS qui choisissons le club avec qui on veut plonger…grrrr
vignette polynesie_169.jpg Aïto Colette préfère les partenaires qui lui reversent une petite commission ….une vision un peu simple du tourisme…..Donc, insistez … lourdement si nécessaire !

En attendant, on peut voir les raies pastenagues du ponton.
vignette polynesie_172.jpg En fait, c'est une annexe du Raie Manta Club de Rangi, une structure réduite. Deux moniteurs, un marin polynésien et un bateau. L'embarcation est assez simple et aurait besoin d'équipement complémentaire (une échelle serait bienvenue….) … ils doivent en changer ...(?)
vignette polynesie_186.jpg Le marin pilote debout dans le "trou" placé tout l'avant, notre monitrice, Isabelle, lui fait la parlotte comme en moto….vignette polynesie_187.jpg Une ancienne ferme perlière plantée au milieu du lagon
vignette polynesie_189.jpg Il nous a fallu une demi heure pour rejoindre la passe de Tuheiava, ses parcs à poisson côté lagon. Après avoir vérifié que le sens du courant est bien entrant, nous nous préparons à une plongée dérivante.

Un grand requin probablement massacré par les pêcheurs gît en entrée de passe. Lors de la traversée, nous verrons plusieurs murènes, des poissons lions (rascasses volantes), napoléon, ....
vignette polynesie_190.jpg Nous n'avons pu résister à la tentation d'une seconde plongée le lendemain matin.

Cette fois, à gauche de la passe, le "Trou aux requins". Une visibilité exceptionnelle, une envie de se laisser couler pour admirer le mur de poissons le long du tombant, un aperçu sur la cinquantaine de requins qui tournent 30m plus bas, le corail, l'énorme napoléon ....du grandiose !!!!
vignette polynesie_194.jpg Au retour de la plongée, une après midi tranquille : nous parcourons le "village" tout en cherchant un moyen de faire une excursion à l'île au oiseaux uniquement pour la matinée. D'après Aïto Colette, le seul tour possible est à la journée. Pourtant, nous en trouverons deux qui accepteront de le faire à la demi journée..... il suffit de demander ....ailleursvignette polynesie_197.jpg Préparation du repas du soir à la pension

Les carangues sont nettoyées au bord du lagon, les déchets jetés à l'eau. Le repas sont corrects chez Aïto.
vignette polynesie_205.jpg Les petits requins pointe noire s'approchent en se raclant le ventre sur le sable …il y a très peu de fond ….mais les restes de carangues, c'est tentantvignette polynesie_220.jpg Les raies pastenagues ont faim et n'ont pas peur de ces petits requins. Si vous voyez un tuba qui zigzaguent à la surface … c'est pas un tuba (!)
vignette polynesie_227.jpg Innovation : finalement, pour la première fois, un tour à la demi journée est organisé à notre demande vers l'île aux oiseaux.

Il faut environ une heure pour traverser le lagon et atteindre la réserve.

Aujourd'hui, c'est le petit qui pilote (juste sur un petit bout du chemin)
vignette D_polynesie_132.jpg Les habitants ont refusé de dégrader cet îlot en implantant un ponton, bonne initiative. Le débarquement est donc un petit peu … acrobatique (attention à vos appareils photo, jumelles ….)
vignette D_polynesie_134.jpg Fou de Bassan, sternes ….une visite intéressante ….mais une courte …vignette D_polynesie_135.jpg On a vite fait le tour à pied ….30mn…en marchant dans l'eau, sur le corail, chaussures indispensables
vignette D_polynesie_136.jpg Sur le chemin du retour, côté lagon, cet endroit dénommé à juste titre "les sables roses"vignette D_polynesie_138.jpg Notre marin vient de nous débarquer et dans un fou rire, s'est écrié "Kolenta" en enclanchant la marche arrière….

Un superbe endroit pour nager un peu, seuls au monde.
vignette panorama_polynesie_015.jpg Un meilleur apercu avec mon panorama ?vignette polynesie_171.jpg Conclusion : une demi journée est bien suffisante pour cette excursion.

Retour à la pension. Nous partons pour une dernière promenade vers la jetée avant de reprendre notre avion dans l'après midi.
vignette polynesie_223.jpg Second bateau à ravitailler l'île, un peu plus gros que son prédécésseur. Il ne passe que tous les 15 jours et est réservé pour le matériel lourd.vignette polynesie_235.jpg Justement, le camion pompier était attendu depuis longtemps. A peine sorti du bateau, il était à la parade sur la route de l'aéroport, conduit par un jeune ….sans permis …. Chut…
vignette polynesie_224.jpg La ressource, c'est la vente du poisson élevé dans les parcs.vignette polynesie_225.jpg Il est envoyé une fois par semaine, par avion, vers Papetee.

Les pêcheurs n'hésitent pas à massacrer les quelques requins de grande taille qui ont réussi à s'introduire dans les parcs.

Reflex Minolta 600 SI, Pellicules diapo Velvia et Provia 400F (Fuji), numériseur de diapo Minolta Scan Elite II.