Photo Philippe et Chantal
Me contacter par Mél

compteur

Un tour au sud du Pérou


La cote pacifique

coeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur gris

fleche gauche Page principalefleche droite Page suivantefleche droite

Arrivée en fin d'après midi à Lima. Nous ne profiterons de la ville qu'au retour car nous avons une longue route le lendemain. Nous voyagerons jusqu'à Arequipa en petit bus. Le chauffeur parle comme une mitraillette avec notre guide. En fait, notre guide est un ancien porteur quecha qui nous découvrirons très doué pour les langues, mais pas pour le reste. C'est la première fois qu'il fait ce parcours et si le chauffeur n'arrête pas de parler, c'est pour lui donner des explications. Nous commencerons à voir un certain flottement dans la recherche de l'hôtel à Pisco, découvrirons qu'en fait nous avons manqué le rendez vous avec le guide local de Pisco chargé de la visite de Paracas....pas très grave ... mais c'était le début !
La cote pacifique est longue entre Lima et Arequipa mais surprenant : un désert très sec, les pélicans qui volent en groupe le long du rivage ... toute une ambiance bien particulière. Le circuit entre Lima et Arequipa.
vignette Perou_001.jpg Lima, arrivée à l'aéroport après l'escale KLM sur l'île d'Aruba (possession hollandaise au large du Vénézula, kérozène). Nuit à l'hôtel et en route vers le sud, le long de la cote pacifique, le désert sec, plus sec qu'au Sahara, qu'en Libye... très surprenant. En plus, il y a un temps gris du au entrée maritime.vignette Perou_004.jpg Pisco, on a cherché l'hôtel. Le guide croyait qu'il était à Paracas, c'était sympa, face aux îles, la baie, la mer, mais on a du remonter nos sacs dans le bus .... bizarre ... restaurant agréable, poissons et un p'tit tour sur les quais. Une armée de pélicans attend patiemment la pitance....et ils ne sont pas très farouches.
vignette Perou_006.jpg La pêche du jour.vignette Perou_020.jpg Embarquement pour les îles Balestas, les Galapagos du pauvre (dixit le Routard !). Ah, tout ces pélicans .... en fait les touristes achètent aux enfants les petits poissons ....les pélicans mangent le petit poissons et quand le touriste achète généreusement un poisson trop gros ... le pélican s'étrangle ... faites gaffe, c'est sympa un pélican (sauf les coups de bec)
vignette Perou_008.jpg Empilés dans des vedettes rapides, 2 moteurs, 16 personnes, à donf dans les vagues. Arrêt au candélabre tracé à la conquête espagnole (?) .... vroummm, vroummmvignette Perou_010.jpg Les îles, très rocheuses, les vagues qui frappent la roche. On commence à comprendre pourquoi il faut un peu de puissance sur le bateau.
vignette Perou_012.jpg Non, les noirs, ce sont ceux qui sortent du bain, les clairs: les feignasses qui sont restés au soleil. Les vautours sur le rocher attendent qu'il y en ait un qui se fasse écraser par un gros. Dure la vie...vignette Perou_013.jpg Pour monter sur le rocher ? Baudrier, mousquetons, la directe en 6 sup ...ou alors on profite de la grosse vague...
vignette Perou_016.jpg Oui, des manchots ... il fait froidvignette Perou_017.jpg La richesse, c'est le guano et les rochers en sont couverts .... les pontons de chargement pour les années où une équipe à l'honneur de racler.
vignette Perou_021.jpg Même pas malade, pas le mal de mer, rien. OUF!

Reflex Minolta 600 SI, pellicules Velvia