Photo Philippe et Chantal
Me contacter par Mél

compteur

Chantal MARSAULT, née NAVARRO, surnom Wata


A sa mémoire

coeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur rougecoeur rouge

fleche gaucheTous les voyagesfleche droite

Le samedi 22 juin 2013 en après midi, Chantal est décédée à 56 ans, heurtée par l'hélice de son bateau support, lors de sa mise à l'eau pour une plongée facile à la pointe Cacau, dans la baie de Cassis, Bouches du Rhône. C'était une simple plongée d'entrainement, une journée pour passer du bon temps entre copains avant de partir plonger mi-juillet à Mayotte, un samedi ordinaire, une mort qui vient sans y être invitée. Je venais de fêter mes 60 ans 4 jours auparavant. Disparition très brutale et rapide, par blessure à la tête, noyade, très grave blessure à la jambe provoquant une hémorragie, une façon de mourir très rapide, je crois et espère sans souffrance. Elle craignait de vieillir, de partir à petit feu, de rester seule. Elle voulait arrêter sa vie à 80 ans, je suis infirmière, je sais ce qu'il faut faire. Je lui évoquais ce couple de plongeurs de 80 ans, rencontrés à Sipadan, qui fêtaient leur anniversaire de mariage par un baiser à la profondeur correspondante (!). C'était un être d'une très forte sensibilité, à fleur de peau.

Voici pour ceux nombreux qui la connaissaient, quelques photos des derniers mois de son existence. Selon ses souhaits, ses cendres ont été dispersées sur la montagne Sainte Victoire tout près de la Croix de Provence par une belle journée ensoleillée. Je n'ai pu imaginer plus belle sépulture.

Elle détestait fêter ses anniversaires. Pour ses 50 ans, Chantal avait eu pour objectif de gravir le Mont Blanc sans moi, son exploit personnel. Elle en était revenue frustrée à cause d'une météo déplorable, malgré avoir mis les atouts de son côté : semaine de préparation suivie de l'ascension avec un guide.

Chantal dévorait romans, essais, documents. Elle était passionnée par les voyages, la découverte du monde sous toutes les formes, culturelle, nature, randonnée, sur tous les continents. Elle avait adoré le Yémen, l'Ethiopie, l'Iran, la Syrie, le Guatemala, la Bolivie entre autres. Sa dernière passion était la plongée, découverte 9 ans auparavant pour profiter pleinement d'un premier voyage en Polynésie. Elle a effectué par la suite environ plus de 630 plongées dans certains des plus beaux sites au monde : Polynésie, Galápagos, Nouvelle Calédonie, Vanuatu, Sipadan, Indonésie dont une superbe croisière à Komodo.

Pour sa future retraite, elle envisageait de servir en participant à des actions humanitaires et pour ses loisirs de passer du temps en Indonésie, par exemple à Bali, entre plongées et volcans.

Merci aux très nombreuses personnes qui ont manifesté leur soutien, qui lui ont rendu hommage, cela m'a beaucoup aidé à tenir le choc. Je n'ai pas perdu seulement une épouse, mais un "pote" avec qui j'ai passé 35 ans de bonheur à tout faire ensemble, montagne, mer, culture, douceurs dans une telle symbiose .... En quelques minutes, 35 ans d'amour et une existence de bonheur disparaissent. Elle qui me disait en riant "tu n'en retrouveras jamais une comme moi"
L'hélice du bateau sera protégée, pour épargner d'autres vies sur ce type d'accident. Je souhaite très fortement que les clubs de plongée mettent une protection sur les hélices des bateaux et arrêtent les discussions stériles et peu fondées sur les baisses supposées de performance en propulsion.

Demain, c'est demain, demain tue aujourd'hui ... Nous avons vécu au jour le jour sans jamais remettre à plus tard, rien à regretter, que des bons souvenirs d'une vie bien remplie par des passions. J'ai perdu une épouse, un pote, la moitié de mon esprit, mon horizon.
Chantal, je t'ai posé en haut de la Sainte Victoire que tu aimais tant pour t'avoir toujours à portée de vue, te savoir proche. Cela m'aidera à vivre sans toi. J'aurais tant voulu avoir quelques secondes pour nous, pour te dire encore une fois.

Automne 2013, une instruction est ouverte.

Décembre 2013, je me constitue partie civile pour avoir accès au dossier…. Il m'aura fallu du temps pour comprendre les démarches entre la prise en charge de l'assurance et les honoraires surprenants de certains avocats … ce n'est pas tous les jours que vous êtes confrontés à un homicide.

Aout 2014 : communication par le juge d'instruction du rapport d'expertise pour faire des observations ou demande de contre expertise. Un expert avait été nommé par le juge d'instruction. Il ne plonge pas (ne possède pas de diplôme de plongée). Ses conclusions ont été rendues en mai 2014.

Mai 2016, l'instruction par le juge du TGI de Marseille est terminée... J'attends avec résignation la suite. J'ai envoyé une lettre au président de la FFESSM pour obtenir son soutien dans la prévention des accidents par l'hélice des bateaux. Une réponse évasive sur la difficulté de la réglementation, la mise à l'ordre du jour ... un jour. Aucune décision simple et efficace d'information sur le serveur Web de la FFESSM (cela est certaienement très compliqué ?) visant à illustrer les moyens de protection et fournir des liens utiles pour la mise en oeuvre.... Je n'attends plus rien de la FFESSM. Le chemin sera très long, alors allons-y, j'ai choisi d'informer par ce site web qui a certes moins d'audience. Une après midi tranquille se transforme en drame, les mémoires s'effacent, vous restez seul, vous étiez si heureux.

25 octobre 2016, à ma grande surprise et contre toute évidence, une ordonnance de non-lieu est rendue par le tribunal. En conséquence, aucune responsabilité n'est retenue.

26 octobre 2016 : je prends un nouvel avocat connaissant la pratique de la plongée (lui-même plongeur) pour m'assister et interjeter l'appel à ordonnance de non lieu.

26 janvier 2017 : l'ordonnance de non lieu est confirmée par la cour d'appel d'Aix en Provence : " …. Qu'en conséquence, il n'existe pas de charges suffisantes contre quiconque d'avoir commis l'infraction d'homicide involontaire"

A ce jour, je garde pour seules reconnaissances la demande de pardon du pilote du bateau le jour de la crémation et la tardive phrase de celui ayant signalé que le bateau pouvait démarrer ".. si je n'avais pas été là, elle serait encore là …"

Le pilote du bateau continue de plonger et piloter sur ce même bateau. Le plongeur ayant assisté le pilote est toujours adhérent du club associatif et fait maintenant partie du bureau. A chacun sa conscience.

J'ai dans un premier temps voulu tout arrêter. Un gendarme enquêteur m'avait simplement soutenu "plongez pour deux" … Avec le soutien moral de quelques amis, je replonge à petites doses dans un club marseillais sans jamais pouvoir remettre pieds et palmes à Cassis

Chantal m'avait dit un jour que si je disparaissais, elle ne resterait pas seule…. Il y a des mots qui vous aident à vivre.


vignette Chantal_2013-06-22_0010.jpg Sa dernière plongée, samedi matin 22 juin 2013 vers 10h30

Plongée tranquille entre amis, elle cherchait les bestioles avec son phare de plongée qu'elle avait trouvé au fond de l'eau, en Espagne. Elle m'amusait avec ses positions dans l'eau, sa façon bien reconnaissable de palmer
vignette Chantal_2013-06-22_0009.jpg 19 juin 2013, soirée "Pizzas chez Jeannot"

Elle appréciait l'ambiance chaleureuse de cette grande équipe de coureur à pied du "CAVAL-Pertuis", même si nous gagnions plutôt la Coupe des derniers
vignette Chantal_2013-06-22_0018.jpg Avril 2013, voyage au Maroc organisée par Cathy - petite séance de pose à Essaouira (pour une fois que je pouvais la prendre en photo ...)vignette Chantal_2013-06-22_0019.jpg Avril 2013, voyage au Maroc organisée par Cathy - petite séance de pose à Essaouira (pour une fois que je pouvais la prendre en photo ...)
vignette Chantal_2013-06-22_0017.jpg Avril 2013, voyage au Maroc organisée par Cathy - Vallée des roses

Ambiance très détendue dans une palmeraie dont elle avait savouré l'accueil et l'intelligence de notre hôte, le calme du lieu
vignette Chantal_2013-06-22_0008.jpg Mars 2013 - examen théorique à la piscine du Puy Sainte Réparade, riant en voyant ses élèves hésiter dans les réponses

Plongeuse N3 Initiatrice, elle contribuait en équipe à la formation en piscine des débutants, une réelle motivation et joie de vivre de les faire progresser.
vignette Chantal_2013-06-22_0011.jpg Février 2013, croisière de deux semaines au sud Maldives, pas les meilleures plongées, mais une très bonne ambiance sur le bateauvignette Chantal_2013-06-22_0012.jpg Février 2013, croisière de deux semaines au sud Maldives, pas les meilleures plongées, mais une très bonne ambiance sur le bateau
vignette Chantal_2013-06-22_0013.jpg Février 2013, croisière de deux semaines au sud Maldives, pas les meilleures plongées, mais une très bonne ambiance sur le bateauvignette Chantal_2013-06-22_0014.jpg Février 2013, croisière de deux semaines au sud Maldives, pas les meilleures plongées, mais une très bonne ambiance sur le bateau
vignette Chantal_2013-06-22_0015.jpg Février 2013, croisière de deux semaines au sud Maldives, pas les meilleures plongées, mais une très bonne ambiance sur le bateauvignette Chantal_2013-06-22_0016.jpg Février 2013, croisière de deux semaines au sud Maldives, fin du voyage, photo du groupe des filles
vignette Chantal_2013-06-22_0020.jpg Décembre 2012, au Sri Lanka, le bonheur de découvrir un petit pays plein de charmes

Sur le site "la fin du monde" avec la polaire du Caval
vignette Chantal_2013-06-22_0021.jpg Décembre 2012, au Sri Lanka, dans un petit restaurant de Kandy, en train de mettre à jour son carnet de voyage
vignette Chantal_2013-06-22_0022.jpg Décembre 2012, au Sri Lanka.

Jeu avec les boites à tiroir secret
vignette Chantal_2013-06-22_0023.jpg Décembre 2012, au Sri Lanka, le bonheur de découvrir un petit pays plein de charmes

Pose bien classique, rare, mais elle avait toujours envie de garder une trace de notre bonheur
vignette Chantal_2013-06-22_0001.jpg Aout 2012

Santa Cruz, Bolivie

En train de vaincre son appréhension devant un python
vignette Chantal_2013-06-22_0002.jpg Aout 2012

Dans un beau restaurant sur les hauteurs de Potosi
vignette Chantal_2013-06-22_0003.jpg Aout 2012

Tupiza, le début du plateau d'altitude

Pas très bonne dans les cotes (ma spécialité était de casser les miennes), elle fonçait dans les descentes en riant "je suis toujours la première"
vignette Chantal_2013-06-22_0004.jpg Aout 2012

Dans une gargote d'une ville minière, à 4000m, un peu fatigués, le froid, l'altitude, la route, le début du circuit ....
vignette Chantal_2013-06-22_0005.jpg Aout 2012

Sur le Salar d'Uyuni, que du bonheur dans ses yeux. Fini le mal de tête, elle supportait l'altitude, ouf !.
vignette Chantal_2013-06-22_0006.jpg Aout 2012

Salar d'Uyuni, île de Incahuasi, une visite sur l'île encore déserte, un déjeuner au calme dans un panorama paradisiaque
vignette Chantal_2013-06-22_0007.jpg Aout 2012, sur le Salar d'Uyuni

Amusement sur un test de marche, les yeux bandés, supposé en ligne droite sur la salar. J'avais fait 3 tours, elle n'avait que peu dévié sa trajectoire ... Humm ... Toute contente de sa différence ....
vignette Chantal_2013-06-22_0027.jpg Ma petite sirène m'a claqué la porte sans prévenir le 22 juin 2013, me laissant seul à la rue, pour aller dans le monde du néant.
vignette Chantal_2013-06-22_0024.jpg Ses cendres ont été dispersées le 26 octobre 2013 à 16h près de la Croix de Provence, sur la montagne Sainte Victoire, objet de nos fréquentes randonnées, lieu hautement symbolique de sa Provence natalevignette Chantal_2013-06-22_0025.jpg Elle aura une vue de premier plan sur la Croix de Provence, le Luberon, un aperçu sur la mer et le cap Canaille, sans compter la blancheur des Alpes, tous ses terrains de jeu.
vignette Chantal_2013-06-22_0026.jpg Pour la narguer, la Croix de Provence se couchera sur ses cendres tous les soirs, je la saurai à mon regard de tout le Pays d'Aix.vignette Chantal_2013-06-22_0029.jpg Le samedi 26 octobre 2013, par une chaude et belle journée ensoleillée, une cinquantaine de proches et d'amis lui a rendu un dernier hommage en faisant l'effort de monter jusqu'à la Croix de Provence
vignette Chantal_2013-06-22_0028.jpg Juste le temps de lire une page d'anecdotes sur le caractère quelque peu capricieux de ma belle, le temps de garder le sourire pour une disparition d'un être avec lequel l'ennui n'était jamais au rendez-vous.vignette Chantal_2013-06-22_0030.jpg Elle repose désormais ici

-